Archives du mot-clé final fantasy

5 très bons RPG qui ne sont pas des Final Fantasy

Si l’on dit souvent d’un jeu en monde ouvert qu’il a des allures d’un GTA-like, quand bien même on ne parle pas d’un Final Fantasy-like pour un RPG, c’est la saga qui vient le plus souvent en tête pour définir ce genre de jeu. Le quinzième épisode numéroté étant ce qu’il est (une grosse blague à mon sens), autant dire que l’herbe est facilement plus verte à côté. Comme je vous le disais dans mon précédent article, Xenoblade Chronicles 2 est un bijou et j’en reviens à savoir pourquoi j’adore les RPG. Mais, en jetant un coup d’œil dans le rétroviseur, voici 5 séries de RPG qui ont su, chacun à leur manière, me marquer au même titre que Final Fantasy VII et Final Fantasy X (mon favori).

wild_armsWild Arms

C’est l’introduction qui passait en boucle sur Game One qui m’avait fait demander le jeu à mes parents. Toute en images de synthèse, quelle ne fut pas ma déception quand j’ai vu que le jeu était aux antipodes graphiquement. Mais cela ne m’a rien en rien empêché de passer des
moments inoubliables dessus. Comme pour Skies of Arcadia, les combats étaient aléatoires et très lents. Mais c’était un détail par rapport aux qualités du jeu.

grandia

Grandia

Difficile pour moi de lui trouver des défauts tant il fait partie des RPG qui m’ont scotché devant la PlayStation. La première du nom, ça remonte. Son système de combat dynamique mais avec une dose de stratégie pas piqué des hanneton, son scénario qui dure une bonne cinquantaine d’heures et qui fonctionne à merveille, non vraiment, un incontournable dans son genre. Et puis à l’époque, quel bonheur d’avoir les personnages qui parlaient en français, je rêvais d’avoir des jeux comme ça quand je n’avais que la N64. Sa suite, tout en anglais, est en revanche beaucoup
moins bien.

paper_marioPaper Mario

La Nintendo 64 a eu pas mal de très bons jeux. Et Paper Mario en fait partie. Graphiquement exceptionnel dans son style, le jeu n’a rien à envier face aux ténors du genre. Son système de jeu est plutôt simple mais regorge de possibilités et l’aventure est un bonheur à faire. L’un des RPG les plus drôles faits jusqu’à présent. Dommage que les épisodes qui ont suivi (en dehors de la suite sur GC) n’aient pas été du même niveau.

skies_of_arcadiaSkies of Arcadia

Je l’avais fait sur Dreamcast plus ou moins peu de temps après sa sortie.
Je lui trouvais deux gros défauts qui auraient pu me faire lâcher le jeu en cours de route : ses combats aléatoires fréquents et surtout leur incroyable lenteur. Mais le scénario était captivant au possible et les persos principalement attachants. J’avais même racheté le jeu quand il
était sorti sur Game Cube. Affublé du suffixe Legends, les ajouts étaient anecdotique mais tant pis. Comme un imbécile, je l’avais revendu pour acheter je ne sais plus quoi ensuite. Et maintenant que je peux m’acheter mes jeux et que je vois le prix de vente, je pleure.

baten_kaitosBaten Kaitos

J’étais plutôt sceptique en commençant le jeu car son système de combat avec des cartes de tarot ne vendait pas du rêve. Et pourtant ! L’univers du jeu était somptueux et le jeu était graphiquement au dessus. Le jeu n’a pas connu le succès qu’il méritait mais reste tout de même l’une des exclusivités GC de choix. Un remake sur Switch ne me déplairait pas.

J’aurais bien voulu ajouter Dragon Quest VIII mais je n’avais plus de place. Dans le cas de Pokémon, c’est un RPG également mais est devenu un genre dans le genre.

Putain ça y est !

ff_xv_2Final Fantasy XV n’est plus une arlésienne ! 10 ans que le titre qui avait pour nom Final Fantasy Versus XIII au moment de son annonce était en développement. Sur PS3 à l’époque. Au commencent, il y a avait des news à son sujet tout les 36 du mois. Dans les semaines précédant sa mise en vente, il n’y avait pas un jour où une info n’était pas communiquée dessus. Jusqu’à l’overdose en ce qui me concerne car j’avais cessé de lire des news dessus début septembre. Paradoxal quand auparavant (comprendre par là quand Twitter et Facebook n’existaient pas), je me serais rué sur chaque info.

Alors que c’est aujourd’hui que le jeu aurait dû sortir, sa mise en vente a été anticipée de quelques jours, pour mon plus grand plaisir, week-end de deux jours 1/2 oblige. À inverse d’Uncharted 4 où j’avais reçu le tout plus tard à cause de mes horaires du soir (lire : Uncharted 4 x TNT), j’avais pris ici les devants en posant des heures pour aller récupérer mon jeu. En magasin cette fois. Ça ne me sert à rien désormais mais mon esprit est conditionné pour terminer plus tôt aujourd’hui donc je ne touche à rien.

Durant l’installation du jeu et (surtout) d’un bon patch de 7 Go, j’en ai profité pour regarder Brotherhood: Final Fantasy XV, l’animé prenant place avant les événements du jeu, histoire de mettre dans le bien. Sans être un sommet du genre, ça n’en reste pas moins plaisant ; bien plus que Kingslaive: Final Fantasy XV, le film d’animation servant également d’introduction à la présentation des enjeux et des personnages. On ne peut pas dire que Square Enix fait semblant concernant la volonté de donner du crédit à Noctis et ses potes. L’intention est louable en tout cas.

Je vais faire court puisque je n’ai joué qu’une petite dizaine heures pour le moment. Le premier truc qui m’est venu à l’esprit une fois le jeu lancé a été « enfin ». Enfin, (ou plutôt final(ly)), le jeu existe autrement que par ses teasers, teasers trailers et j’en passe. Enfin, on va pouvoir savoir où Square Enix a voulu aller depuis 2006. Enfin, un nouvel opus qui n’a plus de lien avec Lightning (que j’aime bien mais ça va deux minutes). Deuxième constat : c’est beau. Très même. Visuellement, musicalement, c’est très agréable.

En 10 ans, il s’en est passé des choses. En voici 15 d’entre elles :

  • c’est Final Fantasy XII sur PS2 que j’attendais impatiemment après sa sortie au Japon en 2006
  • j’habitais encore chez mes parents
  • je venais de louper ma L1 parce que je m’étais réveillé à la bourre pour les partiels
  • Internet se résumait pour moi à tout sauf Facebook, Twitter et compagnie
  • j’étais « hétéro »
  • Harry Potter n’en était qu’à son quatrième film
  • DLC, season pass et tutti quanti n’e couraient pas les rues dans les jeux vidéo
  • les films de super héros se comptaient sur les doigts d’une main
  • j’allais au cinéma tout les 36 du mois
  • un téléphone ne me servait qu’à appeler et envoyer des messages
  • je n’avais pas de chat
  • je n’étais pas encore transi d’amour pour Zayn
  • je jouais essentiellement sur les consoles Nintendo (ex NSex pur)
  • j’achetais mes jeux à Micromania
  • j’allais sur YouTube uniquement pour regarder des clips et non des vlogs

When you’re like I have nothing to play LOL

video_gamesComme à chaque fois que j’achète un nouveau jeu, je le fais passer avant les autres même si je n’en ai pas vu la fin. Même si c’est bien sympa de faire des provisions pour les périodes où les sorties ne se bousculent pas au portillon, ça l’est en revanche bien moins quand il s’agit de reprendre un jeu commencé le jour de son achat puis laissé de côté des semaines/mois/années durant. En m’éparpillant sur plusieurs titres à la fois, j’en oublie de voir l’écran de fin de certains.

Ce mois-ci, deux grosses sorties vont encore plus délaisser les jeux que j’ai actuellement sur le jeu : Pokémon Sun/Moon (je pourrais dire Soleil/Lune mais je trouve que les noms anglais claquent mieux) et Final Fantasy XV. J’ai commencé le premier samedi dernier et ma 3DS va connaître des recharges en nombre. Le second sort enfin dans moins d’une semaine après un bout de temps (on va dire ça comme ça).

Dans la mesure où un RPG est synonyme d’au moins une cinquantaine d’heures manette en main, les autres jeux sont généralement mis de côté. Parmi eux, j’ai notamment ceux-ci à boucler :

  • Beyond Good & Evil
  • Dragon Quest VII
  • Hyrule Warrios
  • Kingdom Hearts: Chains of Memories
  • Kirby Mass Attack
  • Oddworld: New ‘n’ Tasty!
  • Outlast (son extension du moins – mais j’ai trop la frousse pour y jouer seul)
  • Pikmin 3
  • Pokémon Conquest
  • Slender: The Arrival
  • The Wonderful 101
  • Xenoblade Chronicles 3D

Et je ne préfère même pas parlé de ceux que je n’ai pas encore commencé (coucou Persona 4: Golden et Kingdom Hearts HD 2.5 ReMIX). En ajoutant les séries télé et les sorties ciné, comme dirait Lorie dans sa chanson Je vais vite : « Que 24h, c’est trop court dans la journée ».

La seule bonne nouvelle à tout ça est que South Park: The Fractured Butt Hole devait sortir le 6 décembre mais qu’il a été repoussé à l’année prochaine. Son report n’est pas une mauvaise chose en fin de compte, ça me laisse du temps pour tenter de terminer une bonne partie des jeux cités plus haut.

Ce titre d’article, un brin pédant, je vous l’accorde est simplement un « hommage » à Kim Kardashian qui avait tweeté un truc du genre. Comme vous pouvez le constater, entre Lorie et Kim Kardashian, ma culture générale est tellement grande que j’arrive à les placer dans un sujet qui est tout juste aux antipodes.