Archives du mot-clé final fantasy x

Platiné

FF X/X-2 HDDeux mois et 153 heures (dont 53 en l’espace de dix jours) auront été nécessaires pour que je décroche le trophée Platine à Final Fantasy X HD Remaster. Il devient donc le premier FF que je termine à 100%. Alors que j’étais initialement parti pour terminer simplement la quête principale avant de me mettre à sa suite, je me suis finalement décidé à poncer le jeu dans tout les sens. C’est pour cette raison d’ailleurs que j’ai fait le jeu avec le guide à mes côtés pour ne rien rater. Le déclic de la volonté de tout terminer a eu lieu quand j’ai raté un trophée qui ne pouvait être obtenu qu’à un moment précis. Je n’avais que cinq heures de jeu au compteur et j’ai alors recommencé l’aventure pour l’obtenir. Comme l’imbécile que je suis, je n’avais fait qu’une seule sauvegarde. Le truc à ne surtout pas faire quand on joue à un RPG.

FFX HD

Celui qui est devenu mon Final Fantasy favori fait partie de ces RPG « casse burnes » en deux sens. Le premier tout d’abord, c’est l’abondance de choses qui peuvent être obtenues seulement à l’instant T sous peine de devoir charger une sauvegarde antérieure. Le second c’est le degré de n’importe quoi des quêtes annexes. Devoir esquiver 200 éclairs en appuyant sur le bouton X ou encore diriger un Chocobo sous acide tellement il est incontrôlable et remporter une course avec un temps de 0 seconde n’est pas une partie de plaisir en soi. Mais le prix à payer pour en voir le bout.

Fort heureusement, le jeu n’en reste pas moins génial. Si le reproche de Final Fantasy XIII est sa linéarité exacerbée, le dizième épisode en est le précurseur. On ne fait que suivre l’histoire de Tidus dans des lieux où les embranchements se comptent sur les doigts d’une main. Mais à l’époque, on était plus en admiration sur les nouveaux jeux que maintenant. Le système de compétences à apprendre via le Sphérier est l’une des meilleures idées de la saga. Et puis le lifting HD lui réussit. Le jeu n’a pas à rougir face aux productions actuelles. Les musiques ne sont pas en reste également, avec quelques arrangements qui font plaisir aux oreilles. Les versions de base se suffisaient à elles-mêmes mais le soin du détail apporté à ce remake fait plaisir à voir et à entendre. Assurément la conversion haute définition la plus travaillée jusqu’à présent.

FFX HD

Si j’ai la version PS3 pour son côté Collector et son artbook qui va bien, c’est sur Vita que je l’ai fait. Un RPG de cette envergure sur une console portable est un pur régal et ce n’est pas de trop que de pouvoir y jouer partout tant le farming de ses persos est redondant. C’est simple, certains combats se résument à presser le bouton d’action pour faire attaquer ses persos. Pouvoir faire autre chose en même temps ne se refuse alors pas.

A l’époque de sa sortie sur PS2, la quête des 100% ne m’avait pas attiré. Les trophées, dans cette mouture HD, ont su me tenir en haleine pour le terminer dans son intégralité. Bien que ces récompenses virtuelles ne servent à rien, elles sont le meilleur moyen de booster la durée de vie des jeux pour qui aime les collectionner.

FFX HD

J’ai maintenant Final Fantasy X-2 à commencer. Mais ça va attendre un peu car j’ai d’autres jeux sur le feu (Kingdom Hearts: Chain of Memories – un autre remake HD tiens – ainsi que Professeur Layton et le Masque des Miracles sur 3DS). En attendant l’arrivée de Mario Kart 8 qui, bien qu’il ne se termine pas, occupera mes jours et mes nuits des heures durant.

Old & New

Final Fantasy X est sorti en 2002 sur PS2 et Kingdom Hearts aussi. Les versions HD sont sorties cette année pour Final Fantasy et l’année dernière en ce qui concerne Kingdom Hearts. C’est donc plus de dix ans qui séparent les versions d’origine de celles remasterisées. Bien que les jeux aient été terminés à l’époque, c’est un plaisir de les refaire en haute  définition. Le rapport qualité/prix/durée de vie qui fait défaut à beaucoup de jeux n’a pas lieu d’être avec des RPG de cette trempe où une cinquantaine d’heures ne correspondent même pas à la moitié de la complétion du jeu dans sa globalité.

Square

Plusieurs choses à noter entre les versions 2002 et les version HD que voici :

AVANT

  • Ca piquait les yeux graphiquement mais c’était ce qui se faisait de mieux à l’époque
  • Il y avait Squaresoft d’indiqué sur les jaquettes
  • Les systèmes de jeu étaient géniaux
  • Il ne fallait pas perdre sa carte mémoire pour prouver que l’on avait plié le jeu à 100%
  • C’était tout nouveau

APRES

  • C’est tout lissé tout beau
  • Square Enix est maintenant affiché sur les jaquettes
  • Les systèmes de jeu sont toujours géniaux (celui de FF X en tout cas)
  • Les trophées sont là pour montrer que le jeu a été plié dans tout les sens
  • C’est du déjà-vu mais ça tient largement la cadence

J’ai passé une grande partie de mon week-end sur le remake de FF X et ai dû recharger je ne sais combien de fois ma Vita. Les aventures de Tidus ont éclipsé les autres jeux que j’avais sur le feu et qui devront attendre un peu.