La grand-messe du jeu vidéo

E3Tout les ans depuis un bon paquet d’années maintenant, le début des jours ensoleillés est aussi celui des différents évènements mondiaux. Le Festival de Cannes pour les amateurs de cinéma, le Grand Prix de Monaco et Rolland Garros pour les amateurs de compétitions sportives. Et (surtout) l’E3 pour les adorateurs du jeu vidéo.

Alors oui, l’évènement a perdu de sa superbe au fil des années avec les annonces qui se font tout au long de l’année et où le salon américain est alors l’occasion de concrétiser les choses, mais il n’en reste pas moins incontournable. Il faut dire aussi qu’avant, c’était l’E3 qui permettait d’avoir les news directement servies sur un plateau, absence d’Internet (bien moins intensivement qu’aujourd’hui) oblige. Acheter les magazines papier pour y lire tout ce qui allait se retrouver sous le sapin les mois suivants était quelque chose de vraiment plaisant. Maintenant, le salon est suivi avec toujours autant de ferveur mais dans une approche différente. Les exclamations au moment de l’annonce d’un titre se font moins rares mais les conférences se suivent avec toujours la même envie, les nouveautés sont automatiquement estampillées du sceau du sauveur de l’industrie pour finalement ne pas être si originales que ça (Watch_Dogs, j’écris ton nom), bref, le tout oscille entre l’indifférence générale et la surprise totale.

Les conférences restent toutefois le coeur du salon. Parce que c’est là que l’on peut assister à des moments gênants (remember le passage sur Wii Music et son batteur), des surprises générales (la perte de l’exclusivité de Final Fantasy au profit de Microsoft) ou des ovations du public (l’annonce de la PS4 sous toutes ses coutures juste après celles de la Xbox One). Avec 90 minutes pour convaincre, j’avoue attendre toujours celle de Nintendo avec une impatience plus grande que pour les deux autres. Si celle de Microsoft me laisse de marbre désormais puisque je n’ai plus de console du géant américain, celle de Sony « m’impose » de veiller tard puisque c’est à 3:00 du matin dans la nuit du lundi au mardi que celle-ci se déroule, décalage horaire oblige.

Si autrefois je ne travaillais pas ou n’allais pas en cours pour suivre l’évènement, j’en suis à devoir poser des congés (il y a pire comme « contrainte ») pour assister tranquillement à la chose. Je tenais un blog où je faisais des résumés des conférences il y a deux ans de ça environ (Geek Génération qu’il s’appelait), mais cette année, je regarderai les lives dans la simple optique du consommateur et du commentateur via Twitter.

E3

Ce qui ferait de cet E3 2015 une bonne cuvée sont les choses suivantes :

  • date de sortie d’Uncharted 4
  • l’annonce d’un Uncharted Trilogy sur PS4 pour ronger son frein en attendant la sortie du nouvel opus (l’annonce a leaké au moment où le brouillon de cet article était écrit)
  • un jeu Nintendo sorti de nulle part sur Wii U mais qui soit tiré d’une autre IP que Mario
  • l’annonce d’un FF XII HD Remaster sur PS Vita
  • une date de sortie pour FF XV
  • des nouvelles versions de Pokémon Truc/Machin et de nouveaux Pokémon pour avoir un Pokédex avec un chiffre rond (parce que les 721 actuels c’est pas possible)
  • des réassorts des amiibo de Ness, Pac-Man et Dracaufeu, Little Mac, Lucina, Daraen et toute la clique pour ne pas avoir à vendre un rein en voulant un acheter un

 

Une réflexion au sujet de « La grand-messe du jeu vidéo »

  1. Ping : E3 : le bilan des conférences | Le blog de msieurdondon

Si tu veux commenter, c'est ici