Archives mensuelles : décembre 2018

2018

2018

L’heure est au bilan annuel. Avec, comme les années précédentes, ce que je retiens selon les mois.

Janvier

J’ai été agréablement surpris par The Greatest Showman au cinéma. Et pas spécifiquement parce qu’il y a Hugh Jackman et Zac Effron dans les rôles principaux. Mais disons qu’un film dont tu retiens les chansons des mois après ne peut pas t’avoir laissé indifférent.

Février

C’est ce mois-ci que j’ai eu droit à mes premières déconvenues avec Ticketmaster concernant ma commande pour aller voir Justin Timberlake en concert. Entre la place qui n’a pas été envoyée à mon adresse, les coups de fil incessants pour avoir des informations et, bien sûr, le prélèvement qui a bien eu lieu, c’est quatre mois plus tard que j’ai eu gain de cause.

Mars

Heures supplémentaires : voici deux mots résumant mon mois de mars. Non car il faut bien rembourser les places pour aller voir Justin Timberlake, Beyoncé ainsi que Jay-Z et Britney Spears.

Avril

Parce qu’il n’est jamais trop tard pour rattraper une partie de son adolescence, j’ai commencé 474748 ans après tout le monde à regarder Buffy The Vampire Slayer.

Mai

Ticketmaster x Justin Timberlake, la suite : après avoir obtenu mon billet et pris mes billets d’avion, le concert est reporté. Bien évidemment, je n’avais pas pris l’assurance annulation. Ce que je ne ferai pas pour le voir une nouvelle fois tout de même.

Juin

J’ai eu le coup de foudre pour un garçon par le plus grand des hasards alors que je me promenais dans Paris. Résultat des courses : j’ai passé quatre jours en sa compagnie inoubliables. Un peu comme un amour de vacances mais en version raccourcie.

Juillet

J comme Juillet. Et comme Justin Timberlake. Que j’ai enfin vu en concert après les fameuses péripéties pour obtenir ma place. Deux semaines plus tard, ce sont Beyoncé et Jay-Z que j’ai vu à Nice. Avec la tête qui tournait durant la première partie tant la chaleur du sud de la France tape bien plus fort qu’en région parisienne. C’était bien sans crier au génie, la faute à une scène bien trop surélevée par rapport à la Fosse.

Août

J’ai enfin pu voir Britney Spears en concert pour la première fois de ma vie. Je savais à quelle sauce j’allais être mangé concernant ses capacités vocales et je dois dire malgré tout que je n’ai pas été déçu. D’autant plus que j’ai fait des rencontres sympathiques durant ces concerts. Car oui, j’ai assisté aux deux dates. Pour parfaire la chose, je suis même passé sur BFM TV Paris pour donner mon avis sur le premier des deux shows.

Septembre

J’ai repris contact avec des amis dont je n’avais plus de nouvelles depuis un bail et fait la connaissance de nouvelles têtes.

Octobre

Par le plus grand des hasards, après avoir reçu une notification de la part d’un ami sur Messenger qui avait disparu de la circulation, j’ai renoué avec ce dernier. Et rien n’a changé malgré cette ellipse. Ça fait plaisir.

Novembre

J’ai vu pour la première fois des membres de Next Gaymer, un forum regroupant des joueurs homosexuel(le)s. Cela a été également l’occasion de mettre les pieds à Marseille pour la première fois. Et j’ai bien envie d’y retourner.

Décembre

Super Smash Bros. Ultimate est enfin sorti et cela ne fait que confirmer le fait que la Switch soit la console qui m’a fait renouer avec les jeux Nintendo. Je n’ai même pas terminé les jeux que j’ai acheté avant celui-ci que je sais déjà que je vais passer des centaines d’heures dessus.